Doc Return ( Chroniques Archéoludiques )

Doc Return (  Chroniques Archéoludiques  )

WIP - REWIND - CONAN ou la Grande Imposture

Salut, cet article est une ébauche du prochain REWIND, je vous mets le texte tel que je devrai l'enregistrer pour la voix off, c'est encore au stade de brouillon mais peu importe, et après tout, c'est une façon de vous remercier de me suivre dans mes divagations archéoludiques...sachez qu'en parallèle du texte je vais montrer une foultitude de références en rapport avec le sujet traité, je préfère ne pas vous les dévoiler pour l'effet de surprise ;)... je vous encourage à commenter le texte si vous avez des choses à ajouter et qui pourraient m'aider à étoffer mon analyse, après ça n'a pas la prétention d'être autre chose qu'un état des lieux, d'avance merci ;)

 

Conan est apparu pour la première fois en 1932 dans la revue Pulp Weird Tales et ce jusqu'en 1935, son auteur Robert Ervine Howard a écrit en tout 20 nouvelles le concernant avant de se suicider en 1936, sans trop rentrer dans les détails il faut savoir que dans les années 50, un certains Lyon Sprague de Camp assisté de Lin Carter vont s'approprier le travail d'Howard, ils vont réécrire des pans entiers de son oeuvre, remanier l'histoire pour apporter une cohérence chronologique dispensable et créer de nouvelles aventures du Cimmérien. De ce fait ils vont propager l'image  d'un barbare carriériste et bas du front voulant s'élever socialement, ce qui est une hérésie si on a lu les œuvres originales...mais pire encore de Camp va verrouiller juridiquement la licence jusqu'à sa mort en 2000. C'est ainsi que tout ceux qui tenteront de retranscrire l'univers de Conan seront contraint de le faire par le biais de l'oeuvre charcuté et travesti de de Camp.


On en ressent les premiers effets pervers avec les comics des années 70, des histoires pré-pubères qui vont asseoir l'archétype du barbare, ça va tellement fonctionner qu'on en ressent les stigmates jusque dans les milieux universitaires,  ainsi le microcosme des jeux de rôle de type "heroic fantasy" de donjon et dragons à heroquest pour ne citer qu'eux vont aussi contribuer à renforcer le côté bourrin gros bill du barbare. Mais si il y a bien une oeuvre qui placera Conan à la postérité, c'est bien le film Conan le Barbare de Milius, aussi excellent soit-il il prolongera et amplifiera le phénomène du pastiche et contribuera à dénaturer un peu plus la vision de son auteur originel, franchement le boxer en fourrure collection peau de bête c'était pas nécessaire. On aura droit à une suite plus proche des nouvelles mais très mal fagoté, d'un troisième Conan qui faute d'avoir les droits s'appellera Kalidor, hey j'adore ce film pour deux raisons déjà il y a Brigitte Nielsen et surtout on a le chevalier lumière, et ouais je sais ça claque sa mère...ok je sors.


Pour en finir avec les pastiches même si j'adore les années 70/80, ça reste aussi par moment le chantre de la vacuité et elles ajoutent une couche dans le grotesque avec des dessins animés que j'ai surkiffé bien sûr étant jeune mais qui sont plus débiles les uns que les autres. Ne parlons même pas des séries télé des années 90 ( conan / hercules et xena ).


Une chose est sûr, le Conan issue des nouvelles originales des années 30 est loin d'être un simple barbare bodybuildé ( barbarians )et il s'apparente en réalité à un guerrier athlétique ( dar l'invincible ) et agile plus proche du félin que du mastodonte , loin d'être un décérébré taiseux, c'est un polyglotte ayant voyagé dans toutes les contrées d'hyboria et même si face aux lois dites civilisés il peut avoir des réactions violentes , il n'en reste pas moins un être subtile, sa nature profonde de barbare le rend inadéquat à vivre en société certes, mais ça ne l'empêche pas pour autant d'être lucide sur le monde qui l'entoure. Il est très critique envers cette civilisation qu'il considère comme décadente et son anti-esclavagisme en fait le rebelle ultime épris de liberté dans ce monde sans pitié. Conan est un opportuniste qui mènera une vie bien remplie, tour à tour voleur, pirate, mercenaire, roi, etc...un aventurier quoi.


Alors de quel Conan se sont inspiré les jeux vidéo  depuis le début des années 80, et bien malheureusement vous vous doutez bien que ce ne sera pas vraiment celui d'Howard, et avant de les passer en revue essayons de définir le genre auquel il font partie.


Déjà pour commencer l'univers de Conan est un sous genre de la Fantasy, plus exactement celui de l'Heroic Fantasy et à bien des égards il est aussi très proche de la Dark Fantasy mais si on veut être encore plus précis il faut ranger Conan dans la case "Sword and Sorcery", pourquoi ? et bien parce que l'action prend place dans un monde civilisé en pleine décadence peuplé uniquement d'humains contrairement à l'heroic et la high fantasy de Tolkien où se cotoie des elfes et des peaux vertes etc par exemple, il substitue donc le chevaleresque épique au profit d'un parti pris plus terre à terre, de plus ici il n'y a pas de magie bienveillante mais uniquement de la magie noire. N'oublions pas le bestiaire exclusivement constitué d'animaux réels mais dotés de proportions démesurées, les serpents y font 25 m de long et les animaux géants de tout poils ne sont pas en reste, au passage les seuls Dragons que vous pourriez rencontrer sont des ersatz de Dragon de comodo également géants mais pourvu d'imposantes cornes, alors ne vous attendez pas non plus à en voir cracher du feu, bien sûr il y a aussi des créatures indéfinissables, Conan lui même évitait de s'y frotter, et c'est d'ailleurs là que l'influence de Lovecraft se ressent le plus, Howard et ce dernier étant des amis proches.

 

Nous sommes donc loin de la culture rolistique issue de l'univers de Donjons et dragons, à la rigueur des titres qui s'inspirent des mythes nordiques,  mongoles ou des amazones et à ce sujet les guerrières et autre valkyrie ne seront pas oublié, la plus célèbre d'entre elle est d'ailleurs  indirectement issue de l'univers de Conan, je veux parler de Sonya la Rousse . Alors pour le moment  je suis resté assez vague concernant l'univers monde de Howard parce qu'on a un paquet de jeux à voir et ce sera l'occasion de distiller des infos pendant que je vous les montre. Par Crom trêves de bavardages attaquons par le titre le plus ancien...



18/03/2017
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres